machine à pâtes marcato atlas 150

Test de la machine à pâtes Marcato Atlas 150

Qui n’a jamais eu envie de délicieuses pâtes maison fraichement préparées ? Avec la machine à pâtes, aussi appelée un laminoir, c’est maintenant possible et à la portée de tous ! Voici mon avis sur celle que j’ai acheté, le modèle Atlas 150 de la marque italienne Marcato.


Modele : MARCATO Atlas 150

Prix :  50,39 €


Caractéristiques

Voici une machine à pâtes manuelle, tout ce qu’il y a de plus classique. Un joli design, sobre et robuste, tout en acier chromé. On voit directement que c’est un produit de qualité, la marque italienne Marcato est une référence.

Presentation

Alors pourquoi faire le choix d’une machine à pâtes plutôt que de continuer à consommer les pâtes du commerce ? Tout à commencé quand j’ai voulu me faire mes propres raviolis, en y mettant ce que j’avais envie ! Et oui, dans le commerce, les raviolis ne sont pas forcément très variés, et contiennent souvent beaucoup d’additifs et autres ingrédients pas toujours top top. Je me suis donc dis que c’était forcément l’appareil qu’il me fallait pour pouvoir m’amuser à farcir mes propres pâtes. Puis j’ai commencé à préparer mes propres mélange de farines, pour avoir des pâtes plus saine, et là j’ai vraiment découvert le plaisir des pâtes homemade !

Mon choix s’est tourné vers cette machine à pâtes car elle paraissait plus solide que les autres, elle n’est pas trop encombrante, de plus je préférais un modèle manuel pour être libre de faire mes pâtes loin d’une prise électrique. Enfin, et surtout, ce modèle peut être complété avec beaucoup d’accessoires ! Il existe des dizaines de modules de découpe supplémentaires pour s’amuser à varier les formes.

Coté esthétique, on peut dire que c’est un bel objet, il peut même être laissé sur le plan de travail, ou en exposition sur une étagère ! Son petit coté retro est vraiment sympa. La machine à pâtes est aussi disponible en plusieurs version colorées (un peu plus chères).

La machine à pâtes est costaud et assez lourde 2,5kg environ. Elle s’utilise facilement, il suffit de quelques minutes pour prendre le coup de main, et savoir se positionner pour ne pas s’emmêler les pinceaux 🙂 Un petit tour sur YouTube vous permettra de prendre un bon départ.

Enfin cette machine à pâtes est livrée avec un étau de serrage (indispensable pour moi, sinon on manque de stabilité), une manivelle amovible qui permet de choisir le rouleau à utiliser (aplatir, ou découper), et enfin un module amovible de découpe pour tagliatelles et fettucini.

Mon test du produit

J’ai déjà fait pas mal de pâtes avec ce laminoir ! J’ai testé les raviolis (de forme carrés à la main, et à l’aide d’un moule à chausson), j’ai souvent fait des tagliatelles, et un peu moins de fettucinis pour le moment.

La machine à pâtes demande quelques minutes pour se familiariser avec elle, puis une fois le coup de main pris, c’est super agréable. On ne va pas se le cacher, on a quand même une certaine fierté à dire qu’on a fait nos pâtes nous même 🙂 !! 

Voici la dernière recette en date réalisée avec la machine à pâtes, qui était un véritable délice, mes raviolis aux champignons.

Recette végétarienne raviolis aux champignons

Comment utiliser la machine à pâtes

Le principe de base est simple : il suffit de 100g de pâte pour 1 oeuf, cela convient parfaitement pour 2 personnes (voir 3 selon l’appétit). Donc pour 200g de farine, 2 oeufs et ainsi de suite. Il est possible de ne pas mettre d’oeuf, il suffit de remplacer 1 oeuf par 50G d’eau tiède.

Il suffit de faire un puit au milieu de la farine, d’y casser l’oeuf, puis on mélange, on forme une boule qu’on divise ensuite en plusieurs pâtons. On aplatit un peu les pâtons, et on passe le tout dans la machine à pâtes. On passe plusieurs fois dans les rouleaux plats, d’abord sur l’épaisseur la plus grosse (cran 0), puis on recommence, en farinant un peu au besoin entre chaque passage. Puis petit à petit on diminue l’épaisseur de la bande, en changeant de cran. Je ne vais souvent pas au delà du cran 5, je trouve que c’est suffisant, et après la pâte devient trop fragile à manipuler. Plus le chiffre augmente, plus l’épaisseur est fine.

Une fois que vous avez une joli bande pas trop épaisse, type lasagne, vous pouvez passer à la découpe, soit en préparant des disques à l’emporte pièces pour en faire des raviolis, soit en passant aux rouleaux de découpe. Là, pensez à bien fariner la bande de chaque coté, puis découpez en tagliatelles ou en fettucinis.

Vous pouvez utiliser un séchoir à pâtes pour plus de confort (le Tacapasta de chez Marcato est top) mais vous pouvez aussi faire sécher vos pâtes sur le dossier d’une chaise couvert d’un torchon propre.

Il n’y a plus qu’à passer à la cuisson. Personnellement j’aime bien cuire les pâtes immédiatement, elles sont prêtes en 5 à 7 minutes dans l’eau bouillante, selon le type de farine. Mais vous pouvez les faire sécher pour pouvoir les conserver. Les pâtes fraiches peuvent aussi se congeler !

Le top du top

Pour moi, le coté le plus positif d’utiliser une machine à pâte est sans aucun doute le fait de pouvoir mixer ses farines ! Certes on trouve maintenant en magasin bio des pâtes autres qu’à la farine de blé blanche, mais le prix est souvent rédhibitoire. Ici vous pouvez innover, choisir de mélanger plusieurs farines, prendre de farines bio, sans gluten … Le choix est vaste. Je fais régulièrement des mix entre farine IG bas ou sans gluten, et une proportion plus petite de farine semi complète. Par exemple 60% farine de sarrasin et 40% farine de blé semi-complète, ou 50% farine de pois chiche et 50% farine de blé. Vous pouvez aussi vous amuser à varier les couleurs et les goût en ajoutant des épinards, de la betterave, de la spiruline, de la sauce tomate… 

Enfin, la possibilité d’ajouter des accessoires pour varier les découpes est vraiment super. Vous trouverez des rouleaux pour faire des spaghettis, des pappardelles ou encore des réginettes. Le point négatif avec ce genre de laminoir manuel, c’est qu’on ne peut pas faire de pâtes en tubes (type pennes, macaroni etc) ce qui est possible avec certaines machines électriques, ou avec le robot Artisan KitchenAid et son kit d’emporte pièces par exemple, là ok on peut tout faire, mais ce n’est plus du tout le petit accessoire, ici c’est du lourd.

Coté pratique

Coté nettoyage c’est facile, il suffit de passer un coup de chiffon, légèrement humidifier pour retirer les traces de farines et de doigts. Par contre le rouleau à fettucinis est un peu plus pénible à nettoyer (vu la petite taille des encoches) donc s’il y a des morceaux bloqués, j’attend que la pâte sèche, et je nettoie entre les rouleaux avec un pinceau ou une brosse à dents. En général si vous avez bien fariné votre pâte, il n’y a pas de restes collés aux rouleau, c’est ça le secret : la farine !! Bien fariner votre pâte évite aussi que les tagliatelles ou fettucinis ne se collent entre elles et fassent des patés (je me suis faite avoir la première fois). Enfin, pour le nettoyage, il faut noter que les éléments ne passent pas au lave vaisselle.

Je dirai que le seul reproche que je lui fait, c’est que la manivelle, qui est amovible, est parfois un peu trop amovible. Je la fait tomber sans cesse, et vu son poids, mon carrelage à souvent de belle frayeurs (mais non c’est pas moi qui suis maladroite !)

Points forts

  • Simple d’utilisation
  • Plein d’accessoires disponibles
  • Design et robuste
  • Permet de faire ses propres mélanges (comme tous les laminoirs)

Points faibles

  • Manivelle qui tombe trop facilement
  • Ne passe pas au lave vaisselle
  • Pas de possibilité de faire des pâtes en tubes

Conclusion du test

Je suis vraiment satisfaite de ma machine à pâte, je l’utilise régulièrement, et j’ai encore beaucoup de tests à faire, surtout pour varier les farines. Je pense que c’est un excellent produit dans la gamme des laminoirs manuels (même si je suis quand même bien tenté pour testé un électrique un de ces jours 🙂 ) De plus ce laminoir complète bien mon spiralizer Kenwood dont je vous ai parlé récemment, et avec lequel je fais de jolies pâtes de légumes.


Acheter le produit

Pour acheter ce produit sur Amazon, cliquer sur le bouton ci dessous. 

Modèle : Marcato Atlas 150

Prix : 50,39 €


NB : Ce test n’est pas sponsorisé, mais en passant par mon lien d’affilié, je toucherai une petite commission de la part d’Amazon, pour vous, le prix ne change absolument pas 🙂

Partager cet article